L'école

Actualités

Portrait de diplômé : Luc Bretones

Publié le 05 octobre 2018

En 1996, Luc Bretones obtenait son diplôme de Centrale Marseille, 22 ans plus tard, il occupe chez Orange le poste d’Executive Vice-Président en charge des équipes d’innovation du Technocentre et de l’Orange Fab. Présentation d’un passionné de l’IT au parcours professionnel remarquable.

Des bancs de Centrale Marseille au déploiement de l’innovation d’Orange

« Ma formation a été importante car elle m’a permis de choisir des postes qui m’ont fait progresser et apporté une grande expérience terrain » confiait Luc Bretones à l’Association des alumnis lors d’une interview. Ce témoignage fait référence à la formation centralienne, bien sûr, mais aussi à l’implication de Luc Bretones dans la présidence de la Junior-Entreprise de l’école, une des plus anciennes en France. Déjà à l’époque, l’actuel directeur innovation produits et services d’Orange rédigeait des propositions commerciales et autres audits auprès d’entreprises bien réelles.

 

Diplômé de l'École centrale de Marseille en 1996 ainsi que de l’ESSEC Business School en 1998, Luc Bretones entre rapidement dans le groupe France Télécom en tant qu'ingénieur commercial grand compte. Il occupe par la suite différents postes stratégiques (directeur du centre support clients Île-de-France, directeur des ventes indirectes entreprises). Il prend la tête du marché professionnel d'Orange Business Services en 2011.

Reconnu pour ses expertises en innovation ouverte et en nouvelles technologies, Luc Bretones est nommé deux ans plus tard « Directeur du Technocentre Orange », l’usine à produits et services innovants. Aujourd’hui, il contribue largement à la vision du groupe dans les domaines des objets connectés, de l'intelligence artificielle  ou encore du big data.

Le centralien participe également au déploiement de l’innovation d’Orange au travers de l’Orange Fab, un réseau de 15 accélérateurs de startups sur 4 continents, créateur de collaborations entre des jeunes entreprises et les business unit du 1er opérateur de télécommunication français.

L’esprit start-up

De par son engouement pour l’innovation technologique, Luc Bretones s’emploie au développement économique du secteur. C’est pourquoi il a été longtemps administrateur de Renaissance Numérique, think tank qui cherche à apporter des solutions économiques et politiques aux enjeux du numérique.

Il est aujourd'hui Président de l’Institut G9+, laboratoire d’idées qui fédère les alumnis des grandes écoles et des universités françaises. La plateforme réunit au total 50 000 professionnels autour d’une cinquantaine de conférence par an et la production de différents ouvrages et livres blancs. L’objectif ? Eclairer la technologie avec le prisme de son impact sociétal et économique.

 

L’engagement de Luc Bretones pour la libération de nos capacités d’expérimentation et de création se traduit aussi par sa participation au lancement du mouvement Startup Weekend, réseau mondial de bénévoles qui vise à développer l'entrepreneuriat partout dans le monde, et plus récemment par la naissance de l'émission télé et radio "Hello Startup" visant à promouvoir les jeunes pousses et leurs talents.

Enfin, il contribue depuis plus de 8 ans au combat collectif des bénévoles et salariés du groupe Orange contre la fracture numérique, à la tête de l’association Orange Solidarité. En 2018, le mouvement soutenu par la fondation Orange aura réalisé plus de 10000 ateliers d’initiation ou de rafraîchissement au numérique pour plus de 50000 bénéficiaires approchés via de nombreuses associations solidaires partout en France.

Pour Centrale Marseille, c’est une réelle fierté de compter Luc Bretones parmi ses diplômés, une personnalité engagée en faveur de l’innovation et des startups. C’est sans la moindre inquiétude que nous lui souhaitons toute la réussite qu’il mérite pour la suite de ses projets professionnels et associatifs.