L'école

Actualités

Année internationale de la lumière à Centrale Marseille

Publié le 05 novembre 2015

Pour célébrer l’année internationale de la lumière, des laboratoires de recherche de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur se mobilisent pour partager avec le public la science de la lumière.

 

L​'Ecole Centrale de Marseille accueille les expositions « Lumière en balade » et « Lumière en images » proposées par « Éclats de lumière ».

« Éclats de Lumière » est un collectif de laboratoires de recherche de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui s’est constitué pour célébrer l’année internationale de la lumière. Certains de ces laboratoires étudient les propriétés de la lumière, d’autres les utilisent. Ensemble ils ont élaboré une riche programmation d’événements mêlant art et science pour faire découvrir au grand public, et notamment aux scolaires, la richesse de la lumière à travers leurs univers de recherche.

Outre ces deux expositions, l'événement sera rythmé par 4 temps forts :

➔ 05/11 : Inauguration
➔ 12/11 : Journée Photonique, imagerie et astrophysique
➔ 18/11 : Journée de la Recherche
➔ 25/11 : Question Centrale

A noter également, quelques journées et nocturnes spécifiques à l'attention des collèges et lycées.

 

EXPOSITION

Du 6/11 au 25/11 2015
Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h

➔ Lumière en balade

➔ Lumière en images

[voir détail plus bas]

 

INAUGURATION

Jeudi 5/11 à 13h00

➔ Cocktail de bienvenue, Ouverture de l’exposition par le directeur de Centrale Marseille
➔ 14-15 h - Les nouveaux yeux pour voir l’infiniment petit ou l’infiniment loin - Conférence de Hugues Giovannini, équipe Semox, Institut Fresnel
➔ 15 - 17 h - Ouverture de l'exposition aux collèges et lycées avec des manips didactiques

JOURNÉE PHOTONIQUE, IMAGERIE ET ASTROPHYSIQUE

Jeudi 12/11 de 14h à 18h

➔ 13 h 30 - 14 h 30 - Rosetta et les comètes - Conférence de Michel Marcelin, Chercheur au CNRS, Laboratoire d'Astrophysique de Marseille (OSU Pythéas / CNRS)
➔ 14 - 17 h - Ouverture de l'exposition aux collèges et lycées avec des manips didactiques
➔ 15 - 16 h - Criée aux livres
Seront exposés une quarantaine d'ouvrages sélectionnés sur les thèmes : couleur, lumière et laser. Parmi cette sélection 5 ouvrages seront présentés. Une bibliographie commentée accompagnera cette présentation– Par le Centre de Documentation de Centrale Marseille
Les BU de sciences d'AMU se sont associées avec les bibliothèques de l'Ecole Centrale Marseille et du LAM-OSU Pythéas pour une sélection et exposition d'une quarantaine d'ouvrages dont six seront présentés. Bibliographie accessible

JOURNÉE RECHERCHE

Mercredi 18/11 de 14h à 18h
Matin : conférences et présentation du travail de chercheurs
Après-midi : forum des laboratoires de recherche

➔ 14 h 30 - 15 h 30 - Criée aux livres
Seront exposés une quarantaine d'ouvrages sélectionnés sur les thèmes : couleur, lumière et laser. Parmi cette sélection 5 ouvrages seront présentés. Une bibliographie commentée accompagnera cette présentation– Par le Centre de Documentation de Centrale Marseille
Les BU de sciences d'AMU se sont associées avec les bibliothèques de l'Ecole Centrale Marseille et du LAM-OSU Pythéas pour une sélection et exposition d'une quarantaine d'ouvrages dont six seront présentés. Bibliographie accessible

➔ 15 h30 - 16 h 30 - Présentation de deux posters et discussionLa cape d'invisibilité par Sébastien Guenneau, CNRS, Institut FresnelConcept de lumière au 20ème siècle (quanta et relativité) par Thomas Durt, enseignant-chercheur Centrale Marseille, Institut Fresnel
➔ 17 - 18 h - La lumière, des Grecs à la Nanophotonique - Conférence de Nicolas Bonod, CNRS, Institut Fresnel.
➔ 18h à 20h - Nocturne avec des manips didactiques - Public : les élèves de lycées accompagnés par leurs élèves-tuteurs de Centrale Marseille Échanges Phocéens)
➔ 18 h 30 - Les lumières de Centrale | Esplanade du grand amphi

EVENEMENT GRAND PUBLIC

Samedi 21/11 de 14 à 17 h
Accueil d'élèves de collèges et lycées partenaires.

QUESTION CENTRALE 10

Mercredi 25/11 de 14h à 17h

Trois conférences

14h30 à 15h15 - L’innovation et la créativité à la française à l’aune de la fabrication additive Jean-Claude André, DRCE CNRS INSIS, Nancy
15h15 à 16h - Les insectes et la lumière. Serge BERTHIER, Professeur des Universités à l’Université Paris Diderot, Paris – Institut des Nanosciences de Paris / UNESCO-UNISA chair in Nanotechnology, CapTown.[voir détail plus bas]
16h à 16h45 - Sculpter la lumière pour mieux voir le monde ! Coralie Barrau, ESSILOR

LUMIÈRE EN BALADE

Une exposition didactique et éducative composée d'expériences interactives et de panneaux aux sujets variés. Elle permet une découverte de la lumière sous toutes ses facettes : architecture, peinture, sciences humaines, biologie, physique évidemment...
« Lumière en balade » est organisée en sept modules : définir la lumière, émettre et évoquer, transporter et transmettre, capter et appréhender, utiliser et maîtriser, dompter et jouer, comprendre et analyser. Au total, 60 panneaux didactiques imprimés sur des structures autoportantes (roll-up format 80 x 200 cm) composent la partie explicative de l’exposition.
Des expériences interactives viennent apporter un éclairage ludo-éducatif pour illustrer le contenu de certains panneaux. Parmi les expériences, nous pouvons par exemple citer : La lumière au carré, la fontaine lumineuse, la mallette holographique, mesurer la vitesse de la lumière, la caméra infrarouge, l’effet photo-électrique, Spectres et sources de lumière, les interférences de Young, le disque de Newton, le sténopé (ou chambre noire)…
Des « objets » et des animations en ligne peuvent également compléter le dispositif afin de rendre votre voyage au cœur de la lumière le plus explicite possible. Nous avons notamment des hologrammes, des photographies, des clips vidéo, l’animation « la lumière dans l’art »…

LUMIÈRE EN IMAGES

Une exposition de photographies au cœur des images de sciences, des sujets d’étude aux outils d’observation.
D’une pouponnière d’étoiles aux confins de l’Univers à la fluorescence artificielle de cellules microscopiques, ces magnifiques photographies, entre art et science, suscitent l’émerveillement. Elles sont le reflet des univers invisibles révélés par la lumière et contribuent à faire avancer nos connaissances dans de nombreux domaines scientifiques.
Près de 100 photos viennent parfaitement compléter l’exposition « Lumière en balade ». La combinaison des deux expositions offre une vision très complète de la richesse de la lumière.

CONFÉRENCE DE JEAN-CLAUDE ANDRÉ

Mercredi 25/11

L’innovation et la créativité à la française à l’aune de la fabrication additive

Le premier brevet en stéréo-lithographie laser date de 1984, consistant en une polymérisation résolue dans l’espace par le déplacement d’un faisceau laser. L’idée est simplissime pour des divergents un peu interdisciplinaires (mais quand même reconnus comme scientifiques par leur communauté !) puisqu’il « suffisait » d’assembler des éléments scientifiques disjoints : photonique, CAO, matériaux polymères, mécanique, etc. pour présenter à une société un peu interloquée de voir des réalisations à la télévision, une machine chère, mais simple dans son concept. Aujourd’hui, c’est avec les nombreuses variantes, un marché de plus de 6 milliards €/an avec un taux d‘augmentation de plus de 30% par an.
Sur environ 30 ans, ce qu’on observe, c’est un ensemble d’innovations incrémentales côté procédés, matériaux, softwares, etc. avec des ouvertures scientifiques récentes sur des sujets nouveaux où l’on pousse la technique à des limites : micro-fluidique, nano-3D, bio-printing (faire du vivant 3D ou pour le vivant) parce que cela permet de respecter les règles de non perturbation, du rentable à court terme, de l’absence de prise de risque et/ ou du conformisme de la société des « savants » et des industriels.
Seuls quelques ilots américains atypiques se sont préoccupés d’inventer des dispositifs qui peuvent changer le cours des choses sur des bases de robotique collective ou de fabrication additive 4D, etc. Alors, avec Fresnel, 30 ans après ce premier brevet qui a été vite abandonné par absence de marché, on a décidé de revenir un peu aux fondamentaux pour tenter de valider ou de rejeter quelques idées iconoclastes scientifiquement pour rejouer autrement, en acceptant des impasses, une ancienne partition mais avec de nouveaux concepts.
L’objet de l’exposé sera bien sûr de présenter la technologie et ses évolutions, dont certaines sont extraordinaires, mais aussi de voir quelles sont les limites d’un système qui prône la créativité, l’interdisciplinarité, l’innovation, mais qui ne sait pas bien (même si quelques progrès ont été faits) soutenir la disruption, passer du concept à l’acte, de la recherche à la R&D, qui n’accepte finalement pas l’échec (mais qui accepte toujours de venir au secours de la victoire).

Cela pourrait peut-être amener les futurs ingénieurs à réfléchir à leur carrière future ?

CONFÉRENCE DE CORALIE BARRAU

Mercredi 25/11

Sculpter la lumière pour mieux voir le monde !

La lumière et ses interactions avec l’œil sont au cœur des activités de Recherche d’Essilor. Un verre de lunette interagit avec toutes les composantes de la lumière (Intensité, Spectre, Phase, Polarisation, Energie) pour procurer au porteur la meilleure performance visuelle possible quelques soient les circonstances. Nous illustrerons par quelques exemples comment les technologies récentes permettent d’élargir les fonctionnalités d’un équipement visuel, notamment pour l’adapter à nos nouveaux modes de vie.
Par ailleurs, si la lumière sert de vecteur à la formation de l’image sur la rétine, cela ne se fait pas sans effets co-latéraux. Nous examinerons en particulier les dommages créés sur le long terme par l’exposition trop intense à certaines longueurs d’ondes du spectre visible et inversement les inconvénients d’une sous-exposition trop prononcée aux rayons du soleil. Comment se protéger au mieux tout en conservant une bonne performance visuelle ? c’est à cette question que nous tenterons d’amener des éléments de réponse.

CONFÉRENCE DE SERGE BERTHIER

Mercredi 25/11

Les insectes et la lumière.Les liens entre lumière et insectes, comme avec tous les organismes vivants, sont complexes. La lumière est essentielle à la vie, mais peut aussi s’avérer dangereuse, voire mortelle. Pour gérer ces échanges électromagnétiques entre l’extérieur et l’organisme, la nature a développé aux interfaces (ailes et cuticules) des structures adaptées aux différentes contraintes. Dans le domaine de l’optique, ces structures, qualifiées de photoniques, donnent lieu à de magnifiques effets colorés. Nous commencerons donc par présenter et illustrer les « insectes-couleurs » et les différentes structures générant ces effets. Nous traiterons ensuite des échanges lumineux d’un point de vue énergétique : tout d’abord en parlant de la lumière entrante, c'est-à-dire « l’insecte-capteur d’énergie solaire » (comment optimiser l’absorption ou éviter la surchauffe...) ; puis, dans une troisième partie, nous aborderons la lumière sortante ou « l’insecte-LED ». Par fluorescence ou bioluminescence, de nombreux insectes émettent de la lumière et ont beaucoup à nous apprendre sur son extraction !

 

➔ Evénement facebook - #lumière2015