Open the menu

Close the menu

Développement durable

Un objectif à l'impératif

Intégrer le Développement Durable a tout projet ou action est, de nos jours, un objectif de mieux en mieux partagé. Pour une école comme la nôtre, qui vise l'excellence et le sens des responsabilités, qui forme des futurs leaders du changement technologique et industriel, cet objectif se conjugue nécessairement à l'impératif. De fait, Centrale Marseille s'est engagée avec détermination dans un processus global d'intégration des enjeux du développement durable, ce qui passe par des actes concrets, touchant à tous les aspects de la vie de l'école (formation, recherche, patrimoine, gouvernance, acteur du territoire).

10 modalités d'intégration du Développement Durable dans la politique de formation :

1/ Une Sensibilisation aux enjeux et principes du développement durable dans le tronc commun de l'ingénieur centralien ;
2/ Une offre d'électifs (options de 24h) permettant d'approfondir des aspects du développement durable comme "démocratie classique, démocratie participative et développement durable", "Environnement et procédés de traitement d'effluents", ou "Enjeux contemporains de la diversité" ;
3/ L'intégration obligatoire d'une analyse des questions environnementales, de santé, et sécurité au travail dans le rapport de stage de première année ;
4/ L'intégration, si possible, d'un ou plusieurs aspects du développement durable dans le cahier des charges du projet transverse (travail réalisé en équipe projet sur deux semestres) ;
5/ La possibilité de suivre un semestre entièrement dédié au développement durable ("énergie durable", "environnement et développement durable" parmi 6 au total)
6/ Une sensibilité grandissante des enseignements aux questions environnementales ;
7/ La création de diplômes (par exemple : Mastère Spécialisé Ingéniérie et Énergies Marines) ou de participation à des formations de niveau M2 en lien avec le développement durable ;
8/ La création de plateformes technologiques exemplaires comme la plateforme de chimie, orientée vers la chimie verte, ou la plateforme microstructures ;
9/ Un soutien à la vie de l'élève (pas de droits d'inscription complémentaire, bourses à caractère social) et à la vie associative (notamment pour les associations agissant sur les problématiques environnementales, humanitaires, sur l'ouverture sociale, ...) ;
10/ Favoriser des actions ponctuelles à visée pédagogique : journées thématiques, conférences et événements sur des problématiques liés au développement durable (eau, énergie, équité sociale...), animation de la semaine du développement durable (table rondes "climat et diversité en PACA", participation au 6ème Forum Mondial de l'eau...).

Recherche et Développement Durable

L'engagement de Centrale Marseille en matière de recherche est tout aussi conséquent que celui qui prévaut pour la formation. Cependant, deux facteurs en limitent la visibilité. En premier lieu, la multiplicité des unités de recherche dont l'école est co-tutelle et plus encore, au sein de chacune d'elle, la multiplicité des axes thématiques et des programmes développés. En second lieu, c'est le problème de la délimitation du champ du développement durable qui se pose : il n'est guère toujours facile d'en marquer le territoire théorique. Cela étant dit, l'on peut citer à titre illustratif les travaux menés autour de la chimie verte, des énergies offshore, de l'efficacité énergétique, de la pollution de l'eau...

Gouvernance et Développement Durable

Alors qu'une structuration organisationnelle et fonctionnelle a été mise en place, Centrale Marseille participe depuis quelques années aux réflexions de la CGE autour du "plan vert" et de sa mise en oeuvre. Une référente "développement durable" a été désignée. Elle a en charge l'auto-évaluation annuelle de l'établissement à travers l'outil EVADDES qui apporte une aide en matière d'orientation des actions développement durable de l'école.

Dans le domaine des ressources humaines, des actions fortes ont été engagées sur les thématiques de l'égalité professionnelle femme/homme et du handicap (formation, titularisation...). Parallèlement, la question des déplacements a été largement abordée : d'une part, par l'incitation faite aux personnels à davantage utiliser les transports en commun (prise en charge financière partielle) ; d'autre part, par l'engagement de discussions finalement couronnées de succès concernant les modalités de nouvelles desserte du site en transport collectif (BHNS). De plus, la politique d'achat de l'établissement est désormais sensibilisée à la dimension DD, des actions ont été engagées sur le tri, la rationalisation des impressions, ou encore l'installation des panneaux solaires expérimentaux sur le campus.

Patrimoine et Développement Durable

Du point de vue du patrimoine, de nombreux efforts restent à faire pour disposer d'un campus à la hauteur des exigences : il y a là un chantier important, qui a commencé d'être engagé.