Open the menu

Close the menu

L'école

News

Centrale Marseille : du bilan au nouvel élan

Published on 30 September 2019

« Nous formons un collectif et il sera important de penser aux valeurs communes de solidarité, de respect de l'environnement, d'attention à l'autre et d'ouverture au monde, tout au long de vos années à Centrale Marseille ». Frédéric Fotiadu lors de son dernier discours d’accueil de la nouvelle promotion.

© photo : PXC Marseille

Carole Deumié choisie pour succéder à Frédéric Fotiadu à la Direction de Centrale Marseille

Frédéric Fotiadu, nommé directeur de Centrale Marseille en 2009, reconduit en 2014, arrivera au terme de son deuxième et dernier mandat le 31 octobre prochain. Cette décennie aura vu Centrale Marseille se structurer, faire un bond dans les classements, doubler ses effectifs (l’école a recruté 300 nouveaux élèves ingénieurs en cette rentrée), s’internationaliser, déployer sur le territoire des actions structurantes en matière d’égalité des chances (Cordées de la réussite, Passerelle Numérique, Dégun sans stage, …), et ouvrir de nouvelles formations professionnalisantes de haut niveau au service des entreprises du territoire. Cette remarquable dynamique doit évidemment beaucoup à l’action personnelle de Frédéric Fotiadu.
Pour lui succéder, le Conseil d’Administration a retenu la candidature de Carole Deumié, ingénieure, agrégée de physique, et professeure. Membre du comité exécutif et directrice de la formation de Centrale Marseille depuis 10 années, elle a conduit de très nombreuses expertises pour la CTI et le HCERES et s’est fortement engagée au sein du Groupe École Centrale, en particulier dans la définition du référentiel de compétences. Responsable de l’équipe DIMABIO à l’Institut Fresnel, elle a développé en parallèle une importante recherche fondamentale et appliquée.

© Photo : PXC Marseille

Esprit d’innovation et sens des responsabilités environnementales

Dès la rentrée le ton a été donné avec l’accueil de la Fresque du Climat permettant de sensibiliser pas moins de 3300 élèves ingénieurs centraliens au dérèglement climatique. Ils étaient 80 alumnis, toutes générations confondues depuis la promotion 1977 à s’engager bénévolement dans l’animation de cet atelier à Lyon, Nantes, Lille, Paris et bien sûr Marseille. Depuis de nombreuses années, Centrale Marseille outille ses élèves dans la compréhension des grands enjeux environnementaux. Pour aller encore plus loin, Audrey Soric, maître de conférence et chargée de mission développement durable dans l’Ecole, prendra les fonctions de directrice de la Formation en novembre prochain.

Cette préoccupation se traduit déjà par l’ouverture en ce mois de septembre de deux nouveaux diplômes, un Master « Complex Systems » option « Environnemental engineering » entièrement enseigné en anglais et un Mastère Spécialisé dans l’ingénierie marine et l’éolien offshore. Ces formations viennent compléter l’offre existante. En semestre huit (niveau Master 1), les parcours thématiques « Environnement : management et technologies » et « Energie durable » poussent les étudiants vers le développement de techniques visant à réduire l’impact de l’activité humaine sur son environnement. Et pour les plus férus de chimie ? La spécialité « GREEN » (niveau Master 2) permet d’exercer dans les industries de transformation de la matière, les biotechnologies, l’environnement, les procédés durables, la chimie verte…

L’engagement de l’École, structuré par le schéma directeur portant sur l’éco-responsabilité, est enfin porté par les associations étudiantes dont l’établissement ne manque pas de soutenir les initiatives : participation à la COP24, potager en permaculture, paniers bios, éducation au tri dans les écoles élémentaires...


Centrale Marseille, un campus qui se réinvente au service des usagers

Grâce au concours des partenaires publics, Etat et collectivités territoriales, le patrimoine de l’Ecole centrale de Marseille s’est considérablement transformé. Tableaux et écrans interactifs, mobilier modulable outils pédagogiques orientés expérimentation : pendant l’été 2019, 22 salles de cours et 3 amphithéâtres ont été rénovés. Un nouvel amphithéâtre d’une capacité d’accueil de 310 places, lui aussi équipé des dernières technologies, sera inauguré le 16 octobre prochain. Autre temps fort de l’année académique, le regroupement de tous les services administratifs et de la direction dans un bâtiment entièrement rénové.
Du côté des chantiers au long cours, l’édification in situ d’un gymnase, marquera en septembre 2021, la première étape d’un véritable complexe sportif. En parallèle se poursuivent les phases d’études du « Marseille Creativity Center » (MC2) : 4000 m2 d’espaces de créations, ouverts à tous, articulant un Learning Center, un Learning Lab, un Fablab, un auditorium de 400 places, un show-room et un incubateur.

Au total, 20 millions d’euros auront été investis pour la transformation du campus sur la période 2016 – 2022.