Open the menu

Close the menu

L'école

News

Christopher.ai organise son premier colloque : IA et Art, où commence la Créativité ?

Published on 12 February 2019

Christopher.ai, association étudiante, vous convie à son premier colloque qui se tiendra à l'Ecole centrale de Marseille le mercredi 13 février dès 12H, construit autour du fil conducteur "Intelligence Artificielle et Art, où commence la Créativité ?".

Présentation de l'association

Christopher.ai est une association étudiante loi 1901 créée en septembre 2018 à l’École centrale de Marseille. Son but est d'initier ceux qui le souhaitent aux problématiques liées à l'intelligence artificielle. Le champ est large puisqu'il concerne aussi bien la théorie, via la mise à disposition de supports d'enseignement ou de cours, que des réflexions sur la déontologie au travers de débats, ou encore la pratique avec la possibilité de réaliser des projets concrets en groupe.

Au programme trois conférences interactives

12 h 15 : Buffet d'accueil, salle 208

13 h :  amphithéâtre 1 - "Le portrait d'Edmond de Belamy, une polémique à 400 000 dollars"

Le 25 octobre 2018, une oeuvre produite par une IA a été vendue $432,500 aux enchères. Cette vente a fait énormément débat et représente incontestablement un événement marquant, une étape dans l'histoire de l'IA.

13 h 30 : amphithéâtre 1 - "Les méthodes de génération par IA"

Les IAs actuelles sont-elle capables d'être créatives ? Après vous avoir présenté brièvement le principe général de fonctionnement de certaines de ces IAs, nous verrons au travers d'exemples concrets comment elles sont aujourd'hui appliquées dans de nombreux domaines, en particulier dans la création artistique. Ces exemples nous permettrons d'appréhender à quel point l'IA peut jouer le rôle de compagnon pour assister l'humain dans ses activités créatrices tout en réfléchissant aux questions éthiques que cette "coopération" soulève.

14 h 30 : amphithéâtre 1 - "Propriété intellectuelle et IA, à qui appartiennent les créations ?"

Si des intelligences artificielles sont capables de créer du contenu, la question de leur appartenance se pose. Est-ce que les résultats appartiennent au développeur de l'IA ? A l'entreprise qui a fourni sa puissance de calcul ? A la personne qui possède les données grâce auxquelles l'IA s'est entraînée ? A l'IA elle-même ? Des juristes spécialisés dans la propriété intellectuelle nous répondrons !

15 h 30 : Pause, buffet sucré & installation interactive, salle 208

Un écran prend place sur un chevalet à la place de la toile. Le "peintre" est en fait une webcam équipée d'une IA et transpose sur la "toile", les portraits photographiés dans le style d'un peintre célèbre. Venez vous faire tirer un drôle de portrait ! En collaboration avec l'association Pxc.

Une table ronde

17h : Table ronde de clôture, amphithéâtre 2 - "IA et créativité, quelles possibilités pour l'avenir ?"

Cette table ronde vient ouvrir le sujet en s'intéressant de manière plus générale à la créativité de l'IA, dans le domaine des arts, ou non. Par exemple, mars 2016 a été marqué par un événement inattendu : le monde a pu observer AlphaGo jouer un coup jamais observé chez l'Homme, au jeu de Go. Contrairement à beaucoup d'algorithmes d'IA qui copient ce que ferait l'humain, AlphaGo a créé une action tout à fait nouvelle. Quelles perspectives pour la suite ? Les intervenants des conférences précédentes reviennent sur scène pour en discuter, et répondre aux questions du public.

Les intervenants

Nicolas Rochet : il fait partie du LICA (Laboratoire d'Intelligence Collective et Artificielle) qui vise à tester, déployer et coupler des outils d’intelligence collective avec les technologies numériques pour répondre aux enjeux sociétaux de notre monde contemporain. Ancien chercheur en Neurosciences, Nicolas Rochet s'intéresse aux sciences cognitives dans leur large spectre, des méthodes d'apprentissage aux méthodes de collaboration. A cette culture des sciences cognitives, vient se superposer sa casquette de data scientist et co-fondateur du LICA, au sein duquel il travaille à démocratiser, vulgariser la science des données et l'intelligence artificielle, ainsi qu'assurer une veille et une réflexion pour une mise en application éthique de ces disciplines.

Charlotte Baldassari : Avocate au Barreau de Marseille depuis 2006, Charlotte Baldassari est titulaire des certificats de spécialisation en droit de la propriété intellectuelle et droit des nouvelles technologies. Elle est agréée par l'INPI pour réaliser des prédiagnostiques et des coachings en droit propriété intellectuelle à destination des entreprises innovantes. Elle enseigne également le droit de la propriété intellectuelle à l’IUP MIAGE (Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises) de Aix-Marseille Université. Elle est membre de la Commission Propriété Intellectuelle de l’Ordre des avocats du Barreau de Marseille, du Comité de Pilotage de Pro2PI et de l’AFDIT.

Nicolas Posocco : Étudiant à l’École centrale de Marseille, il fonde avec plusieurs autres passionnés l'association Christopher.ai en septembre 2018, afin de rendre accessibles à celles et ceux que cela intéresse les technologies dites d'intelligence artificielle.

Les membres de Christopher.ai vous attendent nombreux et curieux pour ce premier colloque, qui sera aussi l'occasion de vous présenter la nouvelle équipe de l'association Christopher.ai pour le mandat 2019/2020.

Contact

Vous avez des questions ?
N'hésitez pas à contacter Nicolas POSOCCO